Le Répondeur

Lire un
extrait
Luc Blanvillain

Le Répondeur

Sélectionné pour le prix Ouest-France Etonnnants Voyageurs (non décerné). Finaliste du Prix Orange du Livre 2020.

Luc Blanvillain excelle à mener une réflexion profonde sur la création littéraire et artistique à l’ère de la tyrannie des smartphones et du tout médiatique, pointant «l’inlassable puissance pérorante du rhizome numérique, l’imagination des commentateurs et l’énergie des trolls.»

Delphine Peras L'Express

Baptiste sait l’art subtil de l’imitation. Il contrefait à la perfection certaines voix, en restitue l’âme, ressuscite celles qui se sont tues. Mais voilà, cela ne paie guère. Maigrement appointé par un théâtre associatif, il gâche son talent pour un quarteron de spectateurs distraits. Jusqu’au jour où l’aborde un homme assoiffé de silence.
Pas n’importe quel homme. Pierre Chozène. Un romancier célèbre et discret, mais assiégé par les importuns, les solliciteurs, les mondains, les fâcheux. Chozène a besoin de calme et de temps pour achever son texte le plus ambitieux, le plus intime. Aussi propose-t-il à Baptiste de devenir sa voix au téléphone. Pour ce faire, il lui confie sa vie, se défausse enfin de ses misérables secrets, se libère du réel pour se perdre à loisir dans l’écriture.
C’est ainsi que Baptiste devient son répondeur. A leurs risques et périls.

L’histoire d’un double qui ne perd jamais le fil. L’un répond au téléphone à la place de celui qui écrit. Qui est qui à la fin dans ce roman qui laisse entendre la friture technologique de l’ère de la communication ?

Muriel Steinmetz L'Humanité

Le style ironique et distancié de l’auteur, tout en vivacité, en élégance et en finesse, réussit à nous entraîner sans efforts dans cette histoire fantasque et déjantée aux multiples et cocasses rebondissements.

Emmanuelle Caminade L'or des livres
Acheter ce livre Acheter l’Ebook Lire un extrait Partager
Luc Blanvillain Luc Blanvillain

Luc Blanvillain

Luc Blanvillain est né en 1967 à Poitiers. Agrégé de lettres, il enseigne à Lannion en Bretagne. Son goût pour la lecture et pour l’écriture se manifeste dès l’enfanc...

Lire plus

Un plaisir comme celui que procure ce livre est rare […] on ne dira rien de plus, pour ne rien déflorer des incessantes surprises dont ce roman génial (mais si discrètement, génial, qu’on doit le mettre en gras), est pourvoyeur.

Guénaël Boutouillet matériau composite

Comment vous persuader de vous jeter sur ce texte qui a vraiment TOUT pour lui : il est drôle, très drôle même (ceux qui goûtent l’humour absurde vont se régaler), l’écriture est magnifique (ce qui, par les temps qui courent, vaut d’être noté), les personnages attachants (je vous dirai pourquoi très bientôt) et il fait réfléchir, penser, philosopher même. Non franchement : NE PASSEZ PAS À CÔTÉ !!!

Marie-Laure Vanier Lire au lit

Vaudeville, comédie, petite tragédie, Le Répondeur, signé Luc Blanvillain, navigue avec allégresse entre les genres. Si l’idée de départ est à peine croyable — un écrivain qui recrute un imitateur de voix pour prendre en charge toute sa vie, au téléphone, le temps de l’écriture d’un important roman — ce n’en est que plus drôle.

Michel Ellis L'Espadon

Un art du roman qui ne boude pas son plaisir. Une façon aussi de ne pas insister sur la mise en abyme, de garder pour le dénouement cette interprétation présente dans tout le livre : écrire un roman serait se parler tout seul, imiter des voix pour voir où ça mène de précipiter des altérations, de prétendues améliorations dans la vie d’autrui.

Marc Verlynde La Viduité

Dans un style vif et ambitieux, Luc Blanvillain réussit le tour de force de composer un roman haletant sur un motif presque métaphysique, dans lequel les questionnements sur l’identité et sur la vertu se multiplient à chaque page.

Guillaume Augias Playlistsociety.fr

Clairement l’un des meilleurs livres lus en cette rentrée de janvier ! Une écriture vive et travaillée au service de cette fable ubuesque géniale !

Librairie Metropolis, Bayeux

Voilà assurément un livre étonnant, fantasque et malicieux, jubilatoire et réaliste. C’est un vrai régal.

Dominique Sudre Domi C Lire

Une comédie pétillante et haut de gamme.

Une satire sociale désopilante et profonde.

Ariane Valadié Voici

La voix de son maître

Didier Jacob L'Obs

Le Répondeur se lit d’une traite. Une satire sociale, un roman jubilatoire qui dénonce avec finesse, malice et profondeur, les symptômes d’une époque où l’on est toujours connecté. Un petit bijou.

Valérie Schopp L'Arbre à mots, Rochefort

Il faisait fort longtemps que je n’avais lu une comédie avec autant de plaisir ! C’est farfelu, psychologiquement subtil, l’entremêlement des voix est tenu, et ça déraille allègrement en nous attachant à des considérations essentielles sur la création et la fatuité de ses coulisses.

Hugo Latreille Librairie Vent de soleil, Auray

Un texte remarquable, entre comédie de boulevard, quiproquos et quête existentialiste. L’art et la littérature y sont présents dans des mises en abymes subtiles. Les personnages pris au jeu du détournement de la réalité, nous entraînent dans la spirale ingresque du désir de paraître et de plaire à l’air du téléphone portable.

Gilles Perrotin Le Marque Page, Quintin

C’est doux et drôle, ça nous emmène avec légèreté dans des problématiques plus graves et intimes liées aux conditions de la création artistique, freinée de nos jours par la distraction technologique et le besoin d’être toujours connecté et joignable. Avec des dialogues travaillés et des personnages attachants, Luc Blanvillain réussi ici à nous plonger dans une satire sociale aux péripéties rocambolesques.

Jean Grazzini La Nouvelle Librairie sétoise

Le style impeccable et les personnages attachants en font un roman contemporain réjouissant, qui joue savoureusement avec les codes littéraires et sociétaux à l’ère de la communication obligée. Un vrai régal !

Aline Sirba On l'a lu

Redoutablement drôle, finement réjouissant […] Un bijou de lecture qui jette aussi un regard passionnant sur la société du spectacle.

Karine Papillaud lecteurs.com

Le romancier s’amuse, manipule la vraisemblance, invente des temps, des contretemps, des quiproquos sonores dignes d’un vaudeville, des péripéties saugrenues orchestrées avec fantaisie jusqu’à l’outrance et donne à cette histoire échevelée un dénouement de contes de fées.

Le Répondeur dessine une vision profonde et ambivalente des relations humaines qui se dédoublent entre réalité, impostures, projections et coups de théâtre. Un roman qui a du répondant !

Quel régal ! […] Chaque personnage joue sa partition à fond tout en étant ambivalent, les détours de l’intrigue ne laissent pas de surprendre… Du grand art ! Lu d’une traite, j’en aurais bien redemandé.

Martin Knosp La Librairie Nouvelle, Asnières

Exploration du double et de l’imposture, cette comédie, légère mais caustique, découpée en courts chapitres se lit pour ainsi dire d’une traite.

Kren Cayrat PRO.P(R)OSE

Luc Blanvillain signe un roman drôle, intelligent et touchant aux allures de comédie sociale contemporaine dont un metteur en scène de théâtre devrait vite s’emparer.

Virginie Deschler Au Temps lire, Lambersart

La langue est belle, choyée, précise, chaloupée et juste […] Roman malicieux, drôle, pardon, très drôle voire burlesque […] à la fois divertissant et profond.

Warren Bismuth Des Livres rances

Sous ses faux airs de roman cocasse, Le Répondeur pointe avec malice nos failles quotidiennes et nos secrets inavouables. Roman grinçant et jubilatoire sur l’art subtil de l’imitation, mais pas question de pastiche ici, Luc Blanvillain possède sa propre voix, subtile, réjouissante et qui ne manque pas de répondant

Jacky Flenoir Calligrammes, La Rochelle

Une comédie qui parle de la douleur de l’écriture, de la solitude de l’écrivain, de la difficulté de la création artistique. Pour qui a fréquenté les sphères culturelles, le milieu de l’édition n’a pas le monopole des phénomènes de cour et de mode, de snobisme et d’entre-soi. Un roman jubilatoire.

Cédric Laprun L'Escapade, Oloron-Sainte-Marie

Une comédie de mœurs ironique et moderne, qui parle de l’identité et de l’illusions, du besoin frénétique de paraître, d’exister à tout prix aux yeux du monde, jusqu’au risque de se perdre […] Un récit vif, plein de rebondissements et joyeusement enlevé.

Un bijou de roman que l’on peut lire d’une traite sans que l’intérêt jamais ne faiblisse […] En tout cas une petite merveille qui a déjà convaincu nombre de lecteurs et s’apprête en convaincre encore de nombreux.

Pierre-Vincent Guitard e-litterature.net

J’ai dévoré ce joli roman, souvent le sourire aux lèvres. Oui, ça fait du bien, c’est bien mené, un bon niveau de langage, fluide, des passages font mouche, les personnages sont prenants ; ma seule crainte, que la fin ne soit pas à la hauteur. Réponse : si, elle l’est.

Un très bon roman, qui mêle originalité, humour, tendresse et qualité d’écriture. Quelle belle lecture. C’est original, bien ficelé. Et quelle subtilité.

Audrey Librairie Tome 7, Paris

C’est drôle et fin. Luc Blanvillain joue sur les mots comme sur les situations et questionne l’écriture autant que les rapports humains. Vous ne téléphonerez plus comme avant. A ne pas rater !

Cécile Cousin Les Champs magnétiques, Paris 12

Je me suis éclaté avec la structure, l’idée de départ et les retournements de situation ! Un film viendra j’espère ! Ça rentre clairement dans la catégorie «Drôle mais pas bête»!

Simon Gémon Atout livre, Paris

Un roman réjouissant et intelligent qui devrait j’espère trouver sa place dans cette rentrée, en tout cas je vais m’y atteler.

Sébastien Lavy Page et Plume, Limoges

Très agréable à lire, psychologie des personnages très juste et même drôle parfois … Une belle découverte !

Anne-Laure Reboul Librairie Sauts et Gambades, Dieulefit

Un livre intelligent, drôle et bien écrit ! On en redemande…

Librairie Vivement Dimanche, Lyon

Une belle découverte de cette rentrée ittéraire 2020.

Je l’ai lu et j’ai bien rigolé, ça fait du bien en ce moment.

Coline Le Bateau livre, Pénestin

Ah ! Comme je me suis régalée de cette lecture dont le sujet m’a semblé si original et audacieux. J’ignore si l’idée a déjà été exploitée dans d’autres contrées littéraires, en tout cas, ce roman est jubilatoire.

Une véritable pépite de la rentrée littéraire ! Des personnages savoureux, un récit réjouissant, créatif et surprenant. A dévorer !

Au chat lent, Challans

De l’humour, une plume incisive, des situations irrésistibles et ubuesques… On vous promet de grands éclats de rire. Osez l’originalité.

Librairie Tome 7, Paris

Voilà une comédie enlevée très réussie qui ravira les lecteurs de Fabrice Caro et les amateurs d’anti-héros qui font du quiproquo un art de vivre.

Valérie Librairie Le Divan, Paris

Le livre est drôle, cocasse, les personnages touchants et sensibles. Rien de manichéen ici, ce sont plutôt la subtilité et la tendresse qui se déploient. C’est fin et juste, et très bien écrit.

Marie-Eve Les Liseuses

Allô?! Vous attendez quoi pour lire cette petite pépite?! J’ai passé un super moment de lecture avec ce roman, étonnamment drôle et original !

On se laisse avec plaisir entraîner dans l’originalité de cette drôle d’histoire, passionnante du début à la fin.

Céline Point de côté, Suresnes

Ce roman est un régal pour les amoureux de la langue française en plus de son histoire juste extra !!!

Très agréable à lire. Au point final, je n’étais absolument pas déçue.

Luc Blanvillain répond présent

Philippe Gestin Le Trégor

Une histoire irrésistiblement drôle et inattendue !

Léa Faivre L'Intranquille, Besançon