L'Anglais volant

Lire un
extrait
Benoît Reiss

L'Anglais volant

Ce dont je suis sûre, c’est que Giono aurait beaucoup aimé lire L’Anglais volant, qu’il aurait été touché par ce personnage et sa façon de tout donner, de s’offrir aux autres et, surtout, il aurait goûté avec beaucoup de plaisir les clins d’œil tendres et pleins de poésie de Benoît Reiss.

Marie-Laure Vanier Lire au lit

Un Anglais volant se pose à Fayolle. Pourquoi est-il venu se poser précisément là ? Qui est-il vraiment ? Dans le village, personne n’a de réponse mais tout le monde a une histoire. L’Anglais parle, mais nul ne le comprend. Nouveau Christ, imposteur ou invention collective, il fait des choses extraordinaires…
Par-delà ses mystères et son nonsense burlesque, il est une certitude : L’Anglais volant donne indéniablement du grain à moudre à notre pensée.

Une délicieuse fable poétique, conjurant le fantastique en un enchantement villageois transitoire et essentiel.

Un texte d’une très belle finesse, qui dégage à la fois une grande douceur et beaucoup d’harmonie[…] Un livre qui fait un bien fou.

Lire un extrait Partager
Benoît Reiss Benoît Reiss

Benoît Reiss

Benoît Reiss est né à Lyon. Il y a étudié la littérature ainsi qu’à Paris. Il a vécu au Japon. Il co-dirige aujourd’hui Cheyne éditeur. Ses deux d...

Lire plus

Il y a dans ce roman (réjouissant et plein de surprises) une fraîcheur, une légèreté et des bouffées d’air pur qui stimulent l’imagination.

Jacques Josse remue.net

Une fable […] résolument mystique et mâtinée d’une certaine forme de théologie facétieuse […] L’Anglais volant, c’est l’histoire d’une fédération.

Ce bijou de poésie, qui mêle le réalisme magique au conte de fée burlesque…

Un bref conte, absurde, gracieux et discrètement philosophique.

Véronique Rossignol Livres-hebdo

Absolument formidable […] Outre la perfection de l’écriture, vivante, jouissive dans sa fluidité, tout réjouit dans ce texte, l’art de conter, les figures inventées, la permanente subtilité du propos. C’est à la hauteur d’Italo Calvino, celui du Chevalier inexistant ou du Vicomte pourfendu.

Jean-Pierre Siméon, écrivain

Lu L’Anglais volant comme une invitation à la fantaisie, à la poésie, à la légèreté façon Plume. Où le réel est transformé, par l’intrusion du saugrenu, de l’inhabituel, et devient ainsi plus supportable et réjouissant.

Pierre Barrault, (ex-libraire), lecteur

Cette irruption de l’extraordinaire dans des vies régulières navigue dans le réalisme magique, à la lisière du poétique et du philosophique.

Nathalie Van Praagh Journal du centre

Un livre littéralement adorable et absolument adoré, une figure elliptique, écrite avec méticulosité et art — une fantaisie, au sens le plus profond et littéral du terme.

Guénaël Boutouillet, passeur.

Un petit OVNI littéraire qui ne paie pas de mine mais qui est fort intéressant… Laissez-vous tenter.

Virginie Vertigo Les lectures du mouton

Ingénu et ingénieux, poétique et lumineux, vif et délicat comme un nuage de thé dans le lait, «L’Anglais volant» de Benoît Reiss est un livre beau aux racines profondes et à l’humanité contagieuse.

Eric Darsan, lecteur

Philosophique et spirituel, le livre de Benoît Reiss est également un roman burlesque, une farce poétique qui fait indéniablement prendre de la hauteur.

Antoine D. Librairie Millepages

J’ai adoré ! Un vrai petit trésor ! Pour moi, il y a du Paul Auster, du Olivier Bourdeaut, du Saint-Exupéry là-dedans !

Swann L'Hirondaine, Firminy

Fantaisie et poésie se conjuguent avec grâce dans ce surprenant roman. Quel beau voyage !

Librairie Passages, Lyon

Un très beau texte qui joue avec l’imaginaire du lecteur […] Une manière de transformer le monde. Chronique radio.

Nikola Delescluse Paludes

Vidéo Interprétation libre par Christophe, Chloé et Manu à la Gare Saint Sauveur du roman L’Anglais Volant de Benoit Reiss

sur une proposition de la... Librairie Au temps lire

Lorsque l’on me demandait de quoi parlait le livre que je lisais, je répondais : «Tout est dans le titre »… Il n’y a besoin d’aucune clé de lecture pour déchiffrer la figure énigmatique de l’Anglais, sa présentation allusive permet au contraire de renforcer le caractère mystérieux et dérangeant de ce livre aux allures de conte philosophique.