L’Année de l’hippocampe

Lire un
extrait
Jérôme Lafargue

L’Année de l’hippocampe

Le Horla des Landes.

Eric Chevillard Le Monde des livres

Un trentenaire meurtri par la bourlingue de ses jeunes années se réfugie dans une minuscule station balnéaire. Il y rencontre le grand amour et se lie d’amitié avec des individus singuliers. Son malaise ne disparaît pas pour autant. Tiraillé entre des souvenirs traumatisants et l’appel de la quiétude, il erre d’un état à un autre. Le projet délirant qu’il fomente peut-il le sauver ? Quelle est la part d’invention dans la vie de cet homme à l’équilibre fragile ?
Avec L’Année de l’hippocampe, Jérôme Lafargue solde provisoirement quelques-unes de ses obsessions (l’amour, le thème du double, l’engagement, l’illusion). Tendus, vivants, inquiets, ses personnages sont de ceux qu’on n’oublie pas.

L’hippocampe faux-semblant

Antonio Werli Fric Frac Club

Un troisième roman subtil et astucieux.

Jacques Josse remue.net
Acheter ce livre Lire un extrait Partager
Jérôme Lafargue Jérôme Lafargue

Jérôme Lafargue

Jérôme Lafargue est né en 1968 dans les Landes. Il est l’auteur de L’Ami Butler (Prix Initiales 2007, Prix ENS Cachan 2008, Prix des lycéens 2008 Fondation Prince P...

Lire plus

L’auteur de L’Ami Butler n’a rien perdu de sa propension à mettre au point des scénarios tordus et urprenants, avec un twist final digne d’un polar psychologique.

Bernard Quiriny Evene.fr 26/08/2011

Une construction romanesque savante et subtile.

Virginie Neufville La Cause littéraire

Un magnifique moment de lecture.

Vidéo de Jérôme Lafargue sur mollat.com

La vie quoi ! Sans carapace. Qui résiste alors que la mort étire partout ses ombres.

Conçu comme un journal de bord, égrenant jour par jour une chanson qui correspond à un état, la date, et quelques mots de récit de soi, le nouveau roman de Jérôme Lafargue décrit bien la vie intérieure d’un trentenaire lambda. Avec une grande simplicité, mais aussi une belle musicalité, l’auteur en 2007 de L’Ami Butler propose dans ce nouvel opus l’exploration de thèmes nouveaux : le passage d’une jeunesse aventurière à une maturité plus sédentaire, notamment, à travers ce personnage de jeune homme qui s’installe dans une petite station balnéaire, et y fait toutes sortes de rencontres insolites. Le roman parle à la fois d’amour et de traumatisme, d’affects dépressifs et d’enthousiasmes débordants : un éphéméride en tension, en somme.

Géraldine Prévot Vogue.fr 22/08/2011

L’art de l’auteur est de ne jamais être là où on l’attend et de nous emmener avec lui avec beaucoup de méthode dans des univers, sinon parallèles, du moins singuliers…
Dans une tension et une inventivité formelle, Jérôme Lafargue, nous émeut, nous fait entrer dans son univers et nous donne envie de le suivre jusqu’au bout…_Un jeune auteur français qui trace son chemin en dehors de tout formalisme et qui est de plus en plus sûrement, je trouve, une voix vers laquelle il est bon de tendre l’oreille…

Marielle Librairie Les Petits Papiers (Auch)

Au cœur d’un récit dérangeant […] L’imagination débordante des deux narrateurs et la forme du récit entraînent le lecteur vers des contrées inédites. Jérôme Lafargue produit un objet littéraire qui est aussi une pure folie sur la solitude.

Mélanie Le Loupp Page des libraires, septembre 2011

Les thèmes de l’illusion, du double et de la falsification sont au cœur de ce troisième roman de Jérôme Lafargue.

Coup de cœur de Marianne Loing Librairie Charybde

Un roman auquel je tiens tout particulièrement tant le personnage principal révèle une part de nos peurs, de nos questions existentielles (la mort, la quête du double, l’amour…). Tout en finesse et retenue, le journal intime de Félix marque les esprits rebelles et libres à l’image des héros inoubliables du roman.

Sophie FNAC Montparnasse (Paris), août 2011

Il a failli nous échapper. Honte à nous qui avions pourtant aimé le premier roman de Jérôme Lafargue, L’Ami Butler, prix des librairies Initiales en 2007.

Un roman très sympathique, captivant, plein d’humour, de musiques… qui regorge de trouvailles inventives. Une écriture vivante, énergique et rythmée, une construction narrative dynamique, soutiennent le récit d’un bout à l’autre dans une tension dramatique palpitante.

Anne FNAC Montparnasse (Paris), août 2011