à paraître
La Dernière Neige

Lire un
extrait
Arno Camenisch

La Dernière Neige

Beckett en bonnet de laine au bas du tire-fesses, Arno Camenisch attend Godot […] Il raconte un monde qui disparaît et trouve pour ce faire les mots justes et des images subtiles. Quand le brouillard s’étend sur le paysage et que les deux compères ne se voient plus à trois mètres de distance, c’est que la météo ne fait que rejouer les disparitions qui s’opèrent à d’autres niveaux.

Paul Jandl NZZ

Une station de ski miniature dans les alpes des Grisons suisses. 
Paul et Georg attendent les skieurs en ce début de saison poussive et tuent le temps en jouant aux cartes, pelletant le peu de neige fraîchement tombée. Cette neige qui pourrait être la dernière, car demain est incertain. Les journées s’égrènent, rythmées par le ronronnement du téléski tandis que sourd, dans les récits et discours de ces « Vladimir et Estragon en bonnet de laine », une inquiétude métaphysique face à un monde qui n’est plus le leur.

Une œuvre presque méditative, ponctuée d’illuminations de deux philosophes des Alpes, qui posent depuis leur perchoir un regard vaste sur les vallées de la réalité.

Académie allemande des Arts

Par un tour de magie, Arno Camenisch parvient à insuffler dans un minuscule lopin de paysage alpin un maximum d’universel, d’humanité et de musicalité.

FAZ
Lire un extrait Partager
Arno Camenisch Arno Camenisch

Arno Camenisch

Arno Camenisch est né en 1978 à Tavanasa, dans les Grisons. Il écrit de la poésie, de la prose et pour la scène, principalement en allemand, parfois dans sa la...

Lire plus

Camenisch touche au cœur de nos préoccupations dans un mélodrame tragi-comique parfait. Personne ne pleure le temps qui passe avec autant de rythme et d’entrain que lui. […] Avec de plus en plus de sobriété et radicalité. Son nouveau livre n’a pas plus de deux personnages. Des vieux bougons, un peu bouffons, du genre que tous connaissent. L’un est un conteur passionné, le deuxième un taiseux. Aucun d’eux ne semble plus alarmés que ça par l’absence de skieurs sur les pistes.

Res Strehle Tagesanzeiger