Ça fait longtemps qu’on s’est jamais connu

Lire un
extrait
Pierre Terzian

Ça fait longtemps qu’on s’est jamais connu

Ce livre est d’abord une ode aux pouvoirs de la langue […] Un livre génialement doux-amer qui se lit en apnée ou d’un souffle, je ne sais pas, grâce à l’énergie d’une prose authentique [..] Aucun propos moralisateur même s’il y a bien une morale dans ce bouquin, sociale et touchante, avec une réponse par l’humour sincère et désinvolte.

Michel Ellis L'Espadon

Fraîchement débarqué au Québec, un écrivain français se retrouve catapulté dans le monde remuant des garderies montréalaises.
Croisant la route de Lulu l’hyperactif, de Mathieu le Zen Master ou de Tiah la princesse inuit, il apprend à connaître « la Belle Province » à travers ses enfants, ses éducatrices, ses routines et ses grèves.
Galerie de portraits, compilation poétique et mordante de deux cents journées de travail, Ça fait longtemps qu’on s’est jamais connu est la découverte d’un Québec carrefour pacifique de toutes les cultures, où les langues se mêlent dans un joyeux désordre identitaire. Un Québec frappé de plein fouet par l’austérité, qui « ferme sa yeule et s’organise ». C’est aussi le témoignage d’un infiltré parmi des êtres fragiles, bouillonnants. Une déclaration d’amour aux petites gens, résistants magnifiques, excentriques et exaltants.

J’ai refermé ce livre avec un pincement au cœur qui m’a fait dire que j’y serais bien restée un peu plus longtemps dans ce joyeux vacarme littéraire qui nous livre un témoignage tendrement décalé de ces espaces colorés où tendresse, fantaisie, colères, dérapages non contrôlés, trop d’amour, manque d’amour, révolte, soumission, rêves toujours farfelus et coups de fou, font bon ménage et nous donnent à voir un éclatant portrait de société. Craquant coup au ❤️

Fanny Nowak Le Grenier, Dinan

[Un] monde vif, turbulent, insouciant, joueur, spontané et inventif que l’auteur rend palpable en entremêlant, dans un récit alerte, des séries de portraits rapides, des propos d’enfants saisis au vol (le titre en est un), des scènes nerveuses, des dialogues multilingues et des expressions typiquement québécoises. Le style Terzian est direct et efficace. Il n’est pas metteur en scène pour rien. Il observe, note, transcrit, transmet. Avec finesse, tendresse et bienveillance.

Jacques Josse remue.net
Acheter ce livre Acheter l’Ebook Lire un extrait Partager
Pierre Terzian Pierre Terzian

Pierre Terzian

Pierre Terzian est un écrivain, metteur en scène de théâtre et vidéaste français, né aux Lilas, en 1979. Il vit aujourd’hui à Montréal. Il est lR...

Lire plus

ENTRETIEN Voilà un bouquin qui condense tout ce qu’on aime : humour, travail sur la langue, énergie, musicalité de l’écriture et propos fin pour un résultat génialement doux-amer. C’est le livre idéal en cette période, pas prise de tête, fendard et intelligent. Pour bien faire et aller jusqu’au bout des choses, on a donné la parole au chum “Pillère”. Un bouquin à ne pas manquer si vous aimez la poutine et les bons livres… Let’s go !

Michel Ellis L'Espadon

Un exercice d’autofiction drôle et mordant qui, au-delà de l’exercice littéraire pur, devient un texte foisonnant et à tiroirs […] Ça fait longtemps qu’on s’est jamais connu est une belle surprise, un objet littéraire intéressant et riche, un texte passionnant.

Pierre Terzian atteint des sommets de drôlerie, de folle poésie […] Le style et le récit sont enlevés, drôles, émouvants, critiques, sociaux, culturels. L’auteur endosse à merveille son rôle de passeur privilégié. Nous endossons avec un formidable plaisir celui de témoin…

J’étais loin de me douter à quel point cette lecture allait me faire sourire, méfiante que je suis dès que l’on me promet un texte drôle. Peut-être parce que ce récit n’est pas seulement drôle […] Une escapade tendre et mordante, mais pas innocente.

Nicole Grundlinger Mots pour Mots

Le style, très direct et découpé. L’ensemble s’apparente à des tranches de vie bien senties qui se dégustent sans modération. J’ai lu d’ailleurs ce livre en un temps record, incapable que j’étais de le reposer. Une vraie petite pépite d’humanité à découvrir et parcourir sans modération.

L’apprentissage d’une province. Expatrié à Montréal, Pierre Terzian découvre le monde singulier des garderies, afin de gagner sa vie. Une année de labeur, entre tendresse et dureté.

Camille Cloarec Le Matricule des anges

Irrésistible […] Un OVNI que ce livre que l’on n’a pas envie de refermer ! Touchant, explosif et enthousiasmant !

Valérie Schopp L'Arbre à mots, Rochefort

On sort de ce bouquin le sourire aux lèvres, la tête comme boxée de poésie et d’amour. C’est absolument jubilatoire […] C’est explosif, c’est tendre, c’est profond, c’est fort comme une troupe de mouflets à gérer toute une journée… Original, amusant, touchant et coloré comme l’accent québécois… Génial.

Librairie L'Eclectique, St Maur-des-Fossés

C’est tout à la fois succulent, tendre, révoltant, c’est une déclaration d’amour aux gens de peu et un vrai voyage dans un Québec social, populaire et résistant. Et puis c’est un homme en garderies, et rien que pour ça ❤.

Aurélie Garreau Le Monte-en-l'air, Paris

Je me suis régalée. Très drôle et très rafraîchissant, à la fois sur le regard porté par le narrateur sur les enfants (émouvant, en empathie, amusé, mais aussi parfois dégoûté et assumant ses antipathies), sur le Québec, le bilinguisme montréalais et sur les Français expatriés.

Amélie L’arbre sans fin, Ganges

Une vision délicieusement délirante du Québec vu par un Français […] Pour un Européen francophone qui veut en connaître sur la civilisation québécoise au quotidien, ça vaut dix guides du routard.

Culture Hebdo (Québec)

Très drôle et très tendre sous son air bien bourru, ce roman sait un peu miraculeusement nous malmener et nous cajoler simultanément, à l’image d’enfances contrastées dans un pays qui ne l’est pas moins.

J’ai ri, été émue, surprise et donc conquise 😉 Admirative de l’écriture qui, pour être capable d’emporter ainsi son lecteur entre documentaire et poésie, demande un travail d’écriture exigeant pour faire simple.

Je me suis bidonné de A à Z, j’ai adoré ! Hâte qu’il paraisse pour le faire découvrir, je trouve qu’il y a assez peu de romans réellement comiques et celui-ci fait mouche souvent en plus d’être intelligemment écrit.

Guillaume Librairie Métropolis, Bayeux

Qu’est-ce que je l’ai aimé ! Ce livre m’a beaucoup fait rire. Il s’en dégage une tendresse et une franchise absolument délicieuses. Il me tarde de l’avoir sur table pour en parler.

Aurélie Lucchi La Carline, Forcalquier

J’étais un peu dubitative au départ… En fait je me suis bien marrée, et cette lecture fut un plaisir. Un bon bouquin, drôle, intéressant, poétique à ses heures et accessible à toutes et tous.

Cloé Les carnets d’Albert, Sallanches

J’ai vraiment aimé ce livre. Très bien vu. Écriture dynamique. Terzian croque chaque personnage en quelques lignes. Très drôle.

Chiara Vallin-Canciani Des Livres et Vous, Saint-Jean-de-Maurienne

Des enfants, avec leurs logiques étranges, leurs jeux farfelus, leurs sensibilités démesurées, leurs phrases déconcertantes…200 pages de rires et de bonheur!

Plus une sorte de journal de bord propice à une lecture théâtrale ou à un témoignage poétique atypique qu’à un roman […] Un Québec fleurant bon la vie, la liberté et le grand air.

Emmanuelle Caminade L'Or des livres

J’aime énormément . Je me réjouis d’avance de le conseiller à nos lecteurs et d’en vendre des palettes !

Emmanuelle George Gwalarn, Lannion

Singulier, terrifiant, joyeux, émouvant, à hurler de rire !

Dans une suite d’épisodes tour à tour drôles, émouvants, cocasses, racontés par notre protagoniste remplaçant en garderie, Pierre Terzian dresse un portrait de la société québécoise, de ses particularités attachantes comme de ses travers, ses disparités sociales, à travers les enfants qu’il garde, les éducateurs qu’il rencontre, les quartiers (souvent populaires) qu’il apprend à connaître par son travail. Un roman sur l’expatriation, l’adaptation, la découverte d’un ailleurs où l’on va rester. De la tendresse et de l’humour, on en a bien besoin en ce moment, non ?

Ce bouquin très accrocheur est plein d’émotions et de liberté.

Warren Bismuth Des livres rances

Drôle et social. J’ai vraiment beaucoup aimé, beaucoup ri et vraiment passé un très bon moment.

Yohan Geffroy La belle lurette, Paris

Un roman tendre mais aussi un regard social avisé sur la vie au Québec. A découvrir.

Très original et drôle.

Angélique Muller Cultura, Béziers

Drôle et incisif.

Stéphane Le Square, Lourdes

Ça fait longtemps que je n’avais jamais autant ri ! Ce récit d’un écrivain français entouré d’enfants québécois est une radiographie hilarante de la ville de Montréal et de ses habitants à travers ses garderies

Léa Librairie Le Divan, Paris

Racontée en suivant le fil des horaires d’un tout petit, cette immersion au Québec dépayse et enrichit. Une lecture tout indiquée pour supporter le confinement !

Un roman tendre et un regard social avisé sur la vie au Québec. A découvrir.

C’est drôle, dépaysant, chaleureux et magnifiquement écrit. Un grand coup de cœur qui redonne foi en l’humanité. 232 pages hautes en couleurs.

J’ai beaucoup beaucoup aimé. Ai-je dit qu’en plus c’était plein de drôlerie ? Encore une découverte épatante chez cet éditeur !!!

Le Blog de Keisha