à paraître
Les Singes rouges

Lire un
extrait
Philippe Annocque

Les Singes rouges

Une histoire de liberté à conquérir, sur soi et les autres.

Oh que c’est beau ! Un livre qui se feuillette comme un album de photos souvenirs de famille. En noir et blanc, un peu délavées, qui évoquent plus qu’elles ne racontent une histoire. A l’image de ces chapitres courts où le narrateur superpose les souvenirs de sa mère aux siens, comme une photo que l’on retourne pour vérifier la date. Un nouveau coup de cœur de cette rentrée ! Qu’on se le dise !

Gilles Perrotin Le Marque Page, Quintin

Être la plus petite. Suivre le carnaval. Courir après les sauterelles vertes. Avoir un tigre à soi. Voir les Chinois grands. Savoir sa mère malade. Quitter son premier pays. Perdre son prénom. Être trop colorée, être trop blanche. Aimer la guerre et les fleurs. Se promener sur la plage en dormant. Perdre son deuxième pays. Gagner sa vie.
À travers le portrait d’une enfant éprise de liberté dans la Guyane et la Martinique d’autrefois, la question de l’identité qui traverse tous les livres de l’auteur prend enfin les couleurs de sa propre créolité délavée.

Acheter ce livre Lire un extrait Partager
Philippe Annocque Philippe Annocque

Philippe Annocque

Pas bien sûr d’être un, dubitatif quant à la mention « Du même auteur » qui accompagne ses livres, Philippe Annocque répond cependant quand on l’appelle par son...

Lire plus