Ultramarins

Lire un
extrait
Mariette Navarro

Ultramarins

Prix Hors concours des lecteurs 2021. Mention spéciale du prix Marine Bravo Zulu 2021. Sélections : Prix Wepler. Prix roman Fnac. Prix Brassens. Prix Les Inrockuptibles.  Prix Passion Passerelles. Prix des lecteurs de la médiathèque de Villejuif. Prix Frontières - Léonora Miano. Prix Libraires en Seine. Prix Gens de Mer.

Ultramarins nous envoûte de la première à la dernière ligne […] C’est un roman fascinant, obsédant, et pourtant d’une légèreté admirable, qui suggère l’émotion par la force de ses descriptions et par la subtilité et la beauté de son écriture.

Gabrielle Napoli En attendant Nadeau

« Ils commencent par là. Par la suspension. Ils mettent, pour la toute première fois, les deux pieds dans l’océan. Ils s’y glissent. A des milliers de kilomètres de toute plage.»
A bord d’un cargo de marchandises qui traverse l’Atlantique, l’équipage décide un jour, d’un commun accord, de s’offrir une baignade en pleine mer, brèche clandestine dans le cours des choses. De cette baignade, à laquelle seule la commandante ne participe pas, naît un vertige qui contamine la suite du voyage. Le bateau n’est-il pas en train de prendre son indépendance ?
Ultramarins sacre l’irruption du mystère dans la routine et l’ivresse de la dérive.

C’est là, sans doute, l’événement de la rentrée littéraire !

Muriel Steinmetz L'Humanité

Mariette Navarro s’attelle avec succès à l’écriture du vertige métaphysique […] Le tour de force de la romancière est de rendre le doute absolu formidablement vivifiant.

Zoé Courtois Le Monde des livres
Acheter ce livre Acheter l’Ebook Lire un extrait Partager
Mariette Navarro Mariette Navarro

Mariette Navarro

Mariette Navarro est née en 1980. Elle est dramaturge et intervient dans les écoles supérieures d’art dramatique. Depuis 2016, elle est directrice avec Emmanuel Echivard de la colle...

Lire plus

Vertige de la mer. Dans un premier roman envoûtant, la dramaturgenMariette Navarro revisite l’épopée maritime à l’ère des porte-conteneurs géants.

Alexis Maroy La Libre Belgique

Ce roman atmosphérique, d’un genre inclassable, est court, mais incroyablement long en bouche. Un livre précieux que l’on a envie, comme un beau voyage, de partager.

Je ne peux écrire que cela : le lire a été une joie pour sa beauté, est comme toujours avec les livres que j’aime, une consolation.

Colombe Schneck Madame Figaro

Le style joue sur deux registres sémantiques, l’abstraction et la sensation, en les articulant avec une poésie époustouflante […] Le récit marche sur un fil entre réalisme et fantastique. Il retombera ultimement sur ses pieds avec une grande élégance. Chapeau l’artiste !

Astrid de Larminat Le Figaro littéraire

C’est organique, poétique, liquide et magnifique. Le texte invite parfois au vertige, frôle régulièrement l’étrange et convoque doucement la folie. Une expérience abyssale au goût de sel. Une langue si sensible et si belle qu’elle vous happe, vous transporte. Vous ensorcelle.

Un texte dense et océanique, aux franges du fantastique. Qui laisse un mystère teinté d’angoisse flotter comme la nappe de brume qui enveloppe pendant quelques heures le bateau dans un cocon ouaté.

Véronique Rossignol Livres Hebdo

Porter par une écriture entêtante, le premier roman de la dramaturge Mariette Navarro réinvestit cette matière plurimillénaire qu’est le voyage en mer et dessine un étourdissant monde dans le monde.

Feya Dervitsiotis Le Matricule des anges

Ce premier roman à la beauté brute… voguant entre réalisme et fantastique.

Marianne Payot L'Express

C’est l’histoire d’une traversée qui devient dérive, d’une dérive qui se mue en poème.

Mariette Navarro, dramaturge et poète, prouve ici que son imagination a le pied marin.

Frédérique Fanchette Libération

Cette absence de frontière, dans cette trouée de l’incompréhensible, de l’incertitude, du fantastique.

Jean-Claude Vantroyen Le Soir

Coup de 💙 pour ce roman initiatique, cette fable entre deux eaux, jamais vraiment sur la ligne de flottaison…Et pourtant quelle traversée ! Achab réinventé, féminisé, apaisé pour une parenthèse atlantide…

Claire Le Marque Page, Quintin

Il y a les livres bien sûr, et puis il y a ceux que tu attends patiemment depuis toujours sans les connaître encore. Et celui-ci rejoint ta bibliothèque, quelque part entre Coleridge et Peisson, contre le papier cristal des Gagnants de Cortazar ou contre celui du Typhon de Conrad, peu importe : tu sais déjà que tu le reprendras parfois pour relire quelques pages, quelques lignes, simplement pour retrouver cette émotion intacte.

Sylvain Coher

Entretien. « J’imagine l’écriture comme une série de pas de côté, qui, à défaut d’agir sur le réel, peuvent ouvrir ici ou là de petites portes dans les pensées, donner du courage. »

Antoine Jarry Cultures sauvages

Entretien. On me pose souvent la question du genre littéraire, et j’aime qu’il n’y ait pas d’évidence à cet endroit, que les lignes, là aussi, puissent être floues […] Ultramarins m’a permis de travailler quelque chose de plus silencieux, de plus secret.

Maya Albert les libraires.fr

Mariette Navarro t’emporte sur des rivages dont tu n’as pas l’habitude sauf si tu es fait(e) de poésie surréaliste à chaque instant de ta vie […] Coup de cœur explorateur.

Fanny Nowak Aire(s) Libre(s)

Vraiment, lisez Ultramarins, et quand vous l’aurez terminé, lisez-le à nouveau. C’est un beau moment suspendu de littérature au style oscillant entre réalisme et onirisme.

Marie Charue Karoo

L’odyssée d’un bateau ivre, nous faisant partager la traversée de soi libératrice de son héroïne dans un roman enchanteur qu’anime le souffle des grands récits de mer.

Emmanuelle Caminade L'Or des livres

Envoûtant, se lit d’une traite […] Une fiction maritime remarquable.

Jacques Josse remue.net

C’est tellement le livre que je voulais lire, celui qu’on n’attend pas, de bout en bout.

Grégory Sapojnikoff Le Bonheur, Montrouge

Une superbe réussite et devrait permettre de faire connaître et découvrir l’écriture et les textes intimes et bouleversants de Mariette Navarro.

Anne Vivier Racines

Hypnotique et incroyablement original. Voilà une lecture qui fait un bien fou. J’aime les éditeurs qui misent sur la qualité plus que la quantité.

Stéphanie Fontaine Le Furet du Nord, Lille

Hors du commun. Un livre écrit dans une langue organique, poétique, sensible, belle ! Un premier roman époustouflant de beauté, de mystère !

Valérie Schopp L'Arbre à mots, Rochefort

C’est une barque magique sur l’océan de la littérature […] Un huis-clos doux, un voyage intérieur, sans grosses tempêtes, mais avec cette certitude que Mariette Navarro était la commandante parfaite pour ce bateau-là.

Sophie Divry Les Monstres

Ultramarins séduit par sa large, osons métaphysique, définition de ce que serait un marin […] et de parvenir, dans une grande simplicité stylistique, qui à l’évidence procède par condensation de sens, à évoquer en permanence une réalité plus grande.

Marc Verlynde La Viduité

Mariette Navarro nous happe dés les premières lignes […] Les échos maritimes et sanguins d’Ultramarins sont étourdissants. De son écriture saisissante, elle signe un roman-brouillard, marqué par les embruns, par la froideur du métal et le poids des corps.

L’itinéraire existentiel d’une femme hors du cadre assigné, avec sa part de fragilité, de mystère et d’héritage familial… Ces «ultramarins» viennent d’un autre lieu de la langue inventé ici par la romancière pour dire l’intensité d’une expérience entre réel et imaginaire.

Un roman fascinant qui nous happe tel l’immense océan qu’il nous décrit à merveille. On flotte entre réalisme et fantastique, mais surtout on vibre au rythme d’un cargo qu’une commandante atypique nous présente comme un ami intime. Poétique et hypnotisant.

Marie Espace culturel Leclerc, Clisson

J’aime comment Mariette Navarro guide son lecteur vers le large des codes du récit et nous plonge dans le vertige que traversent ses personnages. En nous laissant sur une dernière phrase enracinée dans l’incertitude.

Claire Librairie du Grillet, Tournon-sur-Rhône

Un premier roman complètement bluffant qui fait ressentir physiquement le vertige de la littérature, et surtout un roman sur le doute, moteur de l’étrange et du fantastique, du trouble, représentation de la ligne entre folie et raison. Une expérience incroyable !

Aurélie Janssens Page et Plume, Limoges

Un texte à lire, pour approcher le mystère, le vertige, le silence des abîmes, et retrouver la terre ferme. Ultramarins se lit comme on flotte, comme on rêve, comme on lit en images.

Julie Coutu Julie à mi-mots

Quelle découverte ! Un livre fascinant qui interpelle par sa capacité à laisser la part belle au mystère, à l’indéchiffrable et à l’indicible de nos vies. Original et profond.

Mickaël Kobler L'usage du monde, Paris

Pour qui aime la mer, chérit la liberté et se joue du non conventionnel. J’ai embarqué avec la commandante et ses marins à bord du cargo, me laissant envoûter par l’atmosphère tantôt onirique, tantôt mystérieuse.

Pauline Les Curiosités de Dialogues, Brest

Les premières pages d’ Ultramarins sont de celles que l’on n’oublie pas […] Ultramarins bouleverse l’ordre des choses, arrête le temps, ralentit la course folle de nos vies de pantins malheureux. Il nous invite à accepter la dérive, l’écart, la pause, l’ivresse d’un bonheur accessible.

Mariette Navarro peut effectivement être fière d’elle, elle écrit là son premier roman, un roman parfaitement maîtrisé qui doit beaucoup à son expérience de dramaturge mais s’émancipe des codes qui font si peur à ceux qui embarquent par esprit romanesque […] sans rien connaître de la navigation.

La beauté de l’écriture de ce premier roman surprenant ! Un récit envoûtant et hypnotique dans lequel s’ouvre une parenthèse de liberté qui invite à laisser divaguer l’imaginaire de chacun. Une très très enivrante et belle réussite !

Caroline Librairie Les Traversées, Paris

On aime particulièrement cette écriture qui semble nous faire éprouver concrètement, physiquement, le grand vide du monde, le risque de se promener au bord d’un vertige dont on frôle les abysses.

Une lecture qui nous embarque dans un océan infini de mystère et de poésie […] Si vous voulez vivre une expérience sensorielle hors norme, alors ne passez surtout pas à côté de ce bijou littéraire !

Mag Chinaski Addict Culture

Une métaphore magnifique sur le lâcher-prise et sur ce qui nous échappe…

Sylvain La voie aux chapitres, Lyon

Pfffffffffff! Puissance du verbe et du propos, roman intense qui transperce de part en part ! Vivement la rentrée littéraire pour vous le mettre entre les mains !

Jean-François Delapré Librairie St Christophe, Lesneven

Roman d’ambiance envoûtant, récit de l’indicible qui surprend et égare le lecteur pour mieux le retenir dans les mailles de son filet.

Madame Tapioca Babelio

Un moment d’intense éblouissement pour la lectrice et le lecteur. Magnifique et troublant.

Une entrée magistrale dans la littérature romanesque […] Un roman aussi onirique que profondément humain.

Antoine Lune et l'autre, Saint-Etienne

Un premier roman comme aucun autre… Aux confins de la réalité et du surnaturel pour que gagnent l’humain et la poésie du mystère. Porté par une langue époustouflante.

Maryline Noël Librairie Le Comptoir, Santiago (Chili)

Un premier roman mystérieux où le fantastique se mêle au récit de voyage […] Un récit intimiste, évasif et hypnotisant aux voix multiples.

Laurence Lesager Untitled Magazine

❤️ Quand on s’autorise un pas de côté, la graine de la fantaisie et de l’étrange peut s’épanouir. Une écriture d’une fluidité et d’une beauté saisissante.

Cécile Les Pipelettes, Romainville

Envoûtant comme une berceuse, strident comme une alerte, dansant comme un rêve… Embarquez pour ce voyage interlope !

Emma Le Vent délire, Capbreton

Une histoire prenante et surprenante flirtant avec le fantastique, dans une écriture douce et poétique. A lire absolument !

Cécile Librairie des Pertuis, St Pierre d'Oléron

Une justesse évidente, une immédiate beauté […] Voilà sans aucun doute la marque des grands romans.

Sébastien Quai des brumes, Strasbourg

Un carnet de bord fantastique, une ode à la dérive, au mystère et aux pouvoirs hypnotiques de l’océan.

Gersende L'Esperluète, Chartres

Un roman enchanté et enchanteur sur ces pas de côté qui nous rendent plus humains, plus vivants !

Sophie Garayoa La Nouvelle Librairie sétoise

Une escapade maritime lumineuse et poétique en forme de retour sur soi et de libération. Coup de cœur !

Magali Tarditi Quartier latin, Saint-Etienne

Absolument formidable ! La magie de la littérature.

Maya Albert Leslibraires.fr

Une véritable chorégraphie orchestrée par une langue qui tourbillonne.

Aurélie Garreau Le Monte-en-l'air, Paris

Ce magnifique ouvrage qui résonne de toute sa beauté transgressive et poétique !

Stephan Rocton Librairie des Pertuis, St Pierre d'Oléron

Mariette Navarro nous plonge dans un texte qui enivre et intrigue.

Julia Duroy L'Atelier, Paris

Dès la première phrase j’ai été embarqué, et je n’ai pas lâché ce roman.

Mehdi Mots & Cie, Carcassonne

Vrai gros coup de cœur pour Ultramarins. Très beau moment de lecture.

Cyril Folies d'encre, Montreuil

Cette liberté empêchée, cadenassée, dans une écriture intimiste et précise, finement tissée.

Warren Bismuth Des livres rances

L’étrange et enivrante beauté d’un moment suspendu en dehors des règles et du temps […] Ce roman, c’est un peu la liberté de l’incertitude, le droit au doute et à une forme d’oubli même momentané… Envoûtant.

Ode marine, onirique se situant aux lisières du fantastique, Ultramarins porte en lui un penchant certain pour la dérive.

Karen Cayrat Pro/P(r)ose